Avec pour objectif de ne pas avoir des oppositions aux projets extractivistes dans le nord Sibérien, les autorités russes attaquent systématiquement les ONG représentatives des "petits peuples du nord sibérie"
et leurs leaders qui tentent de faire valoir leur droit au:
Consentement, libre, préalable et informé,
pour les projets extractivistes sur leurs territoires
,
droit qui leur a été reconnus au niveau international

Dernier évènement: la fermeture le 6 novembre 2019 du CSIPN, créé en 2001 pour "fournir une assistance diversifiée aux peuples autochtone du Nord de la Russie, de Sibérie et de l'Extrême-Orient ".

 

 

BREF HISTORIQUE DES ORGANISATIONS REPRESENTATIVES
DES "PEUPLES NUMÉRIQUEMENT PEU NOMBREUX" DE RUSSIE-SIBÉRIE

 

1990 : Fondation lors du 1er Congrès des Peuples du Nord de l’Association des Peuples du Nord de l'URSS., organisme non gouvernemental russe dont le but est de protéger les droits de l'Homme et de promouvoir les intérêts des peuples autochtones du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient russes. Elle est dirigée initialement par l'écrivain nivkhe Vladimir Sangi

1993 : Ré - enregistrement de l’Association des Peuples du Nord comme mouvement politique et social sous le nom d'« Association des petits peuples indigènes du Nord, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient de la Fédération de Russie (en anglais : Russian Association of Indigenous Peoples of the North – RAIPON)

1999, RAIPON reçoit le statut d'ONG russe de la part du Ministère de la Justice, ce qui entre autres rend ses représentants éligibles à la Chambre Civile de la Fédération de Russie.

 
2001 : Création du CSIPN Center for Support of Indigenous Peoples of the North avec pour mission de « fournir une assistance diversifiée aux peuples du Nord de la Russie, de la Sibérie et de l'Extrême-Orient

2012, (21 juillet). Le président russe Vladimir Poutine signe la loi qualifiant d'"agents de l'étranger" et plaçant sous un contrôle étroit les ONG "bénéficiant d'un financement étranger".
Article de L'OBS/AFP
Article d'Amnesty International
2012 (novembre). le Ministère de la Justice russe suspend pour 6 mois les activités de RAIPON au motif que ses statuts étaient en conflit avec la loi fédérale russe.
Lettre électronique du GITPA
 
2013 (mars). RAIPON reçoit l'autorisation de reprendre ses activités
Lettre électronique de Survival

2013 : 7ème Congrés de RAIPON, qui élit a la présidence Gregory Ledkov : (Député de la Douma d’Etat de la Fédération de Russie du district autonome Yamal‐Nenets, membre du parti Russie unie parti du Président Poutine.) face a Pavel Sulyandziga : (Membre de la Chambre publique de la Fédération de Russie et du Groupe de travail des Nations‐Unies sur la question des droits de l’homme et des sociétés transnationales et autres entreprises. Jusqu’en 2010, il était le premier Vice‐ président de RAIPON et membre de l’Instance permanente sur les questions autochtones).
Lettre électronique du GITPA sur le déroulement de l’élection


2013 : Dmitri Berejkov, ancien vice-président de RAIPON, est arrêté à Tromsø par la police norvégienne sous mandat de la police russe, avant d'être finalement libéré, aprés une campagne intenationale de soutien.

2014 (septembre) : les services de contrôle des frontières du FSB, les services de renseignement russes de l'aéroport Sheremetyevo de Moscou, ont saisi le passeport de Rodion Sulyandziga (président du conseil d’administration du CSIPN et membre du Mécanisme d’experts des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et l'ont ensuite rendu avec une page coupée, afin de l'empêcher de se rendre à la Conférence mondiale des Nations Unies sur les peuples autochtones.

2015 : CSIPN est inscrit sur la liste des «agents étrangers». Après que l'ONG ait renoncé à tout financement étranger elle est retirée de la liste des « agents étrangers » en 2018

 
2019 (6 novembre) : confirmation par le Tribunal de Moscou de la demande formulée par le ministère de la justice de fermer le CSIPN. Le Ministère de la justice allégue que « les règlements de l’organisation n’ont pas été conformes à la législation révisée en vigueur et que le CSIPN aurait organisé des cours de formation ».

Informations sur les peuples autochtones de la Fédération de Russie (site du GITPA)

www.gitpa.fr