"Pygmées en lutte"

En 2020, le Cameroun a perdu plus de 100 000 hectares de forêts primaires humides au profit d’une agro-industrie intensive de palmiers à huile. C’est deux fois plus qu’en 2019.
La communauté pygmée, qui représente environ 0,4 % de la population camerounaise, accuse un déficit d’éducation qui la rend très vulnérable face à d’énormes enjeux économiques. Notre reporteure Josiane Kouagheu est partie à la rencontre de ces Pygmées Baka, Bagyeli, Bedzang et Bakola pour comprendre comment ces peuples de la forêt s’organisent pour tenter d’inverser le processus de destruction en cours.

Sommaire d'une série du journal Le Monde

 

 

Au Cameroun, la bataille des Bagyeli contre des industriels de palmiers à huile

Ces pygmées de la région Sud conduit plusieurs actions contre les entreprises Camver (Cameroun Vert) et Biopalm afin de stopper les déforestations.
Article

 

Au Cameroun, la cartographie participative, « puissant outil » de reconnaissance des droits des Pygmées Pygmées en lutte

.Rivières, forêts vierges, ponts, villages, lieux sacrés : grâce au GPS, Baka et Bagyeli se sont lancés dans le quadrillage leurs territoires pour mieux les protéger.

Article

 

Au Cameroun, les Pygmées misent sur l’école « pour sauver » leurs forêts de la destruction

En 2020, le Cameroun a perdu plus de 100 000 hectares de forêts primaires humides au profit d’une agro-industrie intensive
Article

 

Au Cameroun, la pharmacopée des Pygmées et leur santé mises en péril par la déforestation

Ces peuples de la forêt se soignent gratuitement en grande majorité avec les feuilles, écorces et autres fruits des arbres. Mais en vingt ans, près de la moitié de leurs forêts a disparu.

Article

Pour aller plus loin


4ème de couverture
Sommaire
Achat

Présentation chez L'Harmattan


www.gitpa.fr