BRESIL
22 Février 2019

Dans un contexte marqué, par les déclarations anti-autochtones récurrentes du président de la République, Jair Bolsonaro, le peuple Tupinamba au sud de l'État de Bahia a découvert fin janvier un plan complexe d'extermination de dirigeants autochtones conçu par des individus et des groupes opposés à la démarcation de la Terra Indigena Tupinamba de Olivença.

Dans le but d'assassiner le cacique Babau (Rosivaldo Ferreira da Silva) et certains de ses proches, le plan serait exécuté avec la participation d'agents du pouvoir public, qui participeraient à des réunions visant à concevoir les attaques.


TI Tupinamba de Olicença - Le cacique Babau
Aggrandir la carte

Lettre ouverte de chercheurs travaillant avec le peuple Tupinamba

Le 13 février 2019

Pour une enquête urgente sur les menaces et les plans d'extermination contre les Tupinambas, pour la garantie de la sécurité des autochtones et pour la conclusion immédiate du processus de démarcation de la Terra Indígena Tupinambá de Olivença (Bahia, Brésil)


Liste des signataires

Lettre (en portugais, anglais, français) envoyée le 19 janvier 2019
par le cacique Babau et le Pajé Tupinamba, aux autorités du Brésil, aux Nations unies, à l'OEA


www.gitpa.fr