ASIE DU SUD-EST

MALAISIE



Dans l'ensemble, les autochtones de Malaisie représentent environ 12% des 28.600.000 habitants.

Dans la Péninsule malaise, les autochtones sont appelés Orang Asli. Ils sont 145.000, ne représentant que 0,5 % de la population nationale.
Les Orang Asli sont considérés, par les anthropologues et les administrateurs, comme constitués de trois groupes principaux, les Negritos (Semang), les Senoi et les Malais aborigènes, subdivisés en plusieurs tribus distinctes ou sous groupes.

Dans l'Etat malais du Sarawak (Nord de l'ile de Bornéo), les autochtones sont collectivement appelés Orang Ulu ou Dayak et comprennent les Iban, les Bidayuh, les Kenyah, les Kedaya, les Murut, les Punan, les Bisayah, les Kelabit, les Berawan et les Penan.Ils représentent environ 50% de la population.

Dans l'Etat malais du Sabah ( nord de Bornéo) les 39 groupes ethniques sont appelés  "natives" (indigènes) ou Anak Negeri et représentent environ 60 %  des 2.400.000 habitants de l'État. Les lois, reconnaissant les droits sur les terres et les coutumes autochtones, introduites par les Britanniques à l'époque coloniale, sont toujours en vigueur à Sabah et au Sarawak.

 

Cliquez pour agrandir

Cependant elles ne sont pas vraiment appliquées et même carrément ignorées par le gouvernement qui donne la priorité, sur les droits et intérêts autochtones, à l'extraction à grande échelle des ressources locales et aux plantations des compagnies privée.

Termes désignant les peuples autochtones

La Malaisie a une population multiculturelle et multiraciale comprenant des Malais, Chinois, Indiens, Eurasiens et différents groupes ethniques incluant les communautés autochtones.

Les termes utilisés pour désigner les groupes autochtones dans les différentes régions de Malaisie sont les suivants :
- Orang Asli, que l’on traduit par « peuples originels », ou « peuples premiers », est utilisé pour les minorités autochtones de la péninsule de Malaisie ;
- Anak Negeri, qui se traduit par « enfant du pays » ou « natif », est utilisé pour les peuples autochtones de Sabah ; et
- Dayaks et Orang Ulu, qui se traduit par « natifs » ou « gens de l’intérieur », est utilisé pour les peuples autochtones du Sarawak.

Dans la Constitution fédérale de la Malaisie cependant, on appelle les peuples autochtones de Sabah et de Sarawak des « Natifs ». Avec les Malais de la péninsule malaise, ils bénéficient d’une situation spécifique (Article 153) par rapport aux autres groupes ethniques. Les Orang Asli, cependant, ne sont pas inclus dans cette catégorie.

Néanmoins, la mise en œuvre en 1970 de la Nouvelle politique économique a introduit le terme « Bumiputera ». Traduits par « prince du sol », ce terme générique renvoie aux Malais de la péninsule, aux habitants autochtones de Sabah et Sarawak et aux Orang Asli. Cette catégorisation vise à accorder à ces groupes des droits et privilèges particuliers dans différents domaines (par exemple emploi, débouchés économiques, protection de la culture et des traditions) mais en réalité les groupes Bumiputera non-malais n’ont pas profité des largesses offertes par cette politique.

Source ERNI Christian, 2008, The Concept of Indigenous Peoples in Asia. A ressource Book, Document IWGIA N°123. 456p. Traduction pour le GITPA par Véronique Hahn de Bykhovetz